AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les styles traditionnels de méditation

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: les styles traditionnels de méditation   Mar 28 Mai - 8:43



positions pour la méditation

La posture classique au Yoga est la posture en lotus (padmasana) ou la posture parfaite
(siddhasana).
Mais la posture du cadavre est la plus utilisée en Occident (Yoga, Qi Gong, sophrologie, etc.) :
couché sur le dos, la paume des mains tournée vers le ciel.

Le Qi Gong est plus varié.
posture debout :
uji : pieds écartés à largeur de hanches, genoux légèrement pliés, les bras pendent naturellement,
la tête, la colonne vertébrale et le bassin sont sur une seule ligne, l'axe du corps
(menton légèrement rentré et le bassin basculé vers l'avant pour être aligné)

la posture de l'ours ou posture de l'arbre :
la même position sauf que les bras sont placés comme s'ils enlaçaient un tronc d'arbre,
donc ils sont arqués, la paume des mains tournée vers le corps

positions couchées : la posture du cadavre de préférence, sinon couché sur le côté suivant l'état de santé
(le Qi Gong est souvent pratiqué pour guérir un malade ou pour activer la guérison)

en marchant :
corps naturellement droit, les bras se balancent d'eux-mêmes, le pied se déroule en marchant,
du talon à la balle du pied en s'enracinant dans le sol à chaque pas (stabilité).
La vitesse est lente, rythmée sur la respiration ;
par exemple : 3 pas en inspirant puis 5 pas en expirant (l'expiration est toujours plus longue).
Respiration dynamique :
respiration calme et profonde ; inspir par le nez, bouche fermée en sortant le ventre,
expir par la bouche en rentrant le ventre.

position assise :
sur une chaise, adossé au dossier, le corps à peu près droit, les mains posées sur les cuisses
et les pieds écartés à largeur de hanches, bien à plat sur le sol

nota :
en posture immobile (assis, debout ou couché), on emploie la respiration de détente :
langue collée au palais supérieur, inspir par le nez, bouche fermée en sortant le ventre,
expir par la bouche en rentrant le ventre.

le principe de la méditation
Les méditations classiques suivent toutes le même plan :
pratique de la concentration sur une cible concrète ou abstraite
(une image, un symbole, un son ; le feu intérieur de la méditation tao est la variante dynamique)

"la méditation suit la concentration".

L'état de méditation s'installe de lui-même lorsque la force de concentration est suffisamment stable et puissante.
En fait, l'astuce consiste à bloquer l'esprit sur un seul point
en l'empêchant de passer d'une pensée à l'autre comme il le fait naturellement.
Le cerveau ne s'arrête jamais de travailler ; pour se reposer, il travaille doucement ou différemment :
la porte s'ouvre sur d'autres états de la conscience.

Quelque soit le style choisi par le membre, nous suivons la même ligne,
que la cible soit concrète, abstraite ou dynamique.
Les styles exotiques de méditation recherchent davantage la détente et le bien-être.
C'est le cas notamment pour le genre New-Age avec de la musique douce ou d'autres attributs psychédéliques.

Au Gi Gong, par exemple, nous pratiquions souvent les enchaînements sur fond de musique chinoise.
Mais à un stade plus avancé, le silence est préférable parce qu'il permet une meilleure concentration sur les postures du corps et sur la respiration.
Sitôt qu'on aborde la méditation taoïste, fini la musique !
Very Happy

Les pratiquants de méditation trouveront leur compte chez nous, sauf s'ils s'éclatent dans un style fantaisiste.
Logiquement, à ce niveau, ils savent quoi faire et comment progresser ;
après avoir acquis les bases, la plus grande difficulté est la persévérance,
les progrès se réalisent d'eux-mêmes, par l'entraînement.
Chacun de nous évolue différemment en rencontrant des difficultés particulières, personnelles
que le pratiquant devra surmonter lui-même, aucun maître ne le fera à sa place.



les styles de méditation
La clef de la méditation est la concentration.
Tous les styles classiques suivent la même ligne, seul diffère l'objet de concentration.

méditation de la rose
S'asseoir confortablement devant une rose (voir ci-dessus : posistion sur une chaise),
puis garder son attention sur la fleur.
Dès que d'autres pensées apparaissent, ramener son esprit sur la rose.
Au stade suivant, son parfum devient perceptible jusqu'à devenir obsédant :
le pratiquant n'a pas obtenu un super-pouvoir surnaturel,
ce sont les samskaras, les imprégnations de l'esprit.
Il reproduit la senteur qu'il a enregistré auparavant.

méditation de la bougie
Allumer une bougie devant soi puis concentrer son esprit sur elle.

méditation de la pomme
Souvent le pratiquant ressent la saveur du fruit dans sa bouche (samskara).

méditation de la feuille
Identique à celle de la rose, sauf qu'on change la feuille régulièrement par celle d'un autre arbre.
C'est la méditation du pauvre... les roses finissent par devenir chères avec le temps.
Very Happy

méditation sur une image
Evitez de choisir un être humain ou un animal que vous aviez,
les sentiments et les souvenirs renforceront la distraction pour saboter la concentration.

méditation sur un symbole
par exemple OM ou AUM, un calvaire pour un chrétien ou n'importe quel mot écrit sur une page blanche.

la prière
La pratique de la prière est la méditation typiquement religieuse.
La répétition incessante d'un verset ou du nom de Dieu ou d'un saint est un mantra
qui permet d'ancrer son esprit dans la spiritualité.
"La magie du verbe" n'est pas un mythe, elle produit des vibrations cosmiques très puissantes,
issues de l'énergie mentale du coeur.
Les formules magiques sont basées sur ce principe.

Une longue prière comme le "notre père" est moins concentrée,
mais l'énergie spirituelle (les Shens, liés à l'énergie du coeur) reste mobilisée pendant toute la durée de la pratique.
Elle sacralise le pratiquant ainsi que son milieu ; l'énergie spirituelle purifie l'homme et le lieu qu'il occupe.

Nous sommes le Temple de Dieu puisque son esprit nous habite ;
la prière est l'art de faire rayonner cette puissance, en nous et autour de nous.

La pratique de la prière induit l'état de méditation lorsque la concentration est suffisamment développée.

méditation auditive
L'attention est portée sur le bruit régulier des vagues qui déferlent sur une plage ou qui se brisent sur les rochers.
Le murmure d'un ruisseau ou le chant d'une rivière produit le même effet.

Une variante consiste à être attentif "aux trous", l'instant de silence entre les sons.
Le chant des oiseaux, le bruissement du vent, des aboiements, des éclats de voix lointains
produisent un brouhaha dans la forêt ou dans les prés, pourtant les bruits semblent parfaitement orchestrés,
les instants de silence sont particulièrement émouvants, ils sont si puissants qu'ils paraissent magiques.
Une autre variante est le tambour des chamans qui favorise l'entrée en transe.

la méditation taoïste
L'attention est portée sur le feu intérieur, une sensation de chaleur mobilisée en Xinwo (centre vital du coeur) pour se développer dans le Qihai (3travers de doigts sous le nombril),
puis elle se déplace dans le corps en suivant le trajet des 2 méridiens curieux,
(le Vaisseau Conception et le Vaisseau Gouverneur).

Le feu intérieur est un effet du Qi, l'énergie nourricière, "une perception d''énergie".
Le Qi circule du Qihai au périnée (le point le plus bas du bassin),
remonte la colonne vertébrale jusqu'au sommet de la tête
pour redescendre dans l'axe du corps par yintang (3ème oeil), le bout du nez jusqu'au palais supérieur, à l'inspir.
Dès l'expiration, il passe dans la langue pour descendre dans l'axe du corps
(bas de la gorge, milieu de poitrine, plexus solaire) jusqu'au Qihai.
A l'inspiration suivante, le cycle recommence.

La méditation taoïste consiste à fixer son attention sur cette révolution sans fin,
via les sensations du feu intérieur.
L'énergie est abstraite mais la chaleur du feu intérieur peut être aisément perçue.

la méditation Zen
Elle se concentre sur le vide, le néant ; la méditation sur un mur blanc n'offre aucune prise à l'esprit.
La cible de concentration est abstraite.

les méditations New Age
Ce sont les méditations modernes sur fond de musique, des senteurs de parfums, etc.
Le terme "méditation" est inapproprié, il s'agit davantage d'une relaxation.

L'idée est de développer la détente jusqu'à obtenir un état non ordinaire de la conscience,
une transe, comme dans les pratiques de méditation.


http://forum-esoterique.xooit.com/t1582-les-styles-traditionnels-de-m-ditation.htm
Revenir en haut Aller en bas
diana33

avatar

Féminin Messages : 871
Age : 39
Localisation : Dans le Temple sacré d'Aset

MessageSujet: Re: les styles traditionnels de méditation   Mar 28 Mai - 19:25

Excellent Howling !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boadicée

avatar

Féminin Messages : 228
Age : 37
Localisation : A l'Ouest

MessageSujet: Re: les styles traditionnels de méditation   Mer 29 Mai - 0:18

J'ai une question, un peu bête peut-être mais bon...
Je pense avoir compris l'essentiel en ce qui concerne la méditation, j'ai pas toujours compris toutes les techniques mais c'est pas bien grave tant que j'en trouve une qui me sied.
Mais j'ai du mal à comprendre ou visualiser la fin de la méditation. Je m'explique : on entre progressivement en méditation, avec la respiration, le ralentissement des battements cardiaques, l'apaisement...
Mais comment savoir que la méditation est "terminée" et comment on en sort pour revenir à un état de veille "normal" ? Est-ce que ça se fait d'un coup ou progressivement aussi ? Et juste après ? Doit-on rester quelques minutes au calme ou peut-on reprendre nos activités tout de suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les styles traditionnels de méditation   Mer 29 Mai - 6:46

Citation :
Diana
Excellent Howling !

merci

Citation :
Boadicea
J'ai une question, un peu bête peut-être mais bon...
Je la trouve au contraire très judicieuse.

Tout dépend quel style de méditation tu pratiques :
après la méditation taoïste ou un travail sur les chakras, tu as intérêt à faire Shougong, la fermeture,
sinon gare aux effets secondaires !
C'est vrai aussi pour la prière de la guerrière de lumière parce que tu projettes l'énergie dans l'aura et au-delà,
donc sans la fermeture, l'énergie continuera à filer, au point que tu te sentes épuisée.
[technique de fermeture, clique sur le lien ci-dessous]
http://leforumdelawicca.superforum.fr/t1552-la-guerriere-de-lumiere#

Pour les autres styles de méditation contemplative, tu laisses le temps à ton corps et à ton esprit
de se plonger à nouveau dans la réalité quotidienne, en expirant quelques fois par la bouche,
comme si tu voulais le réveiller, ensuite tu bouges un doigt, puis l'autre, l'autre main, etc.
Généralement, on évite les coupures brutales, comme se lever immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Boadicée

avatar

Féminin Messages : 228
Age : 37
Localisation : A l'Ouest

MessageSujet: Re: les styles traditionnels de méditation   Mer 29 Mai - 9:43

Merci beaucoup, c'est plus clair maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Rebecca

avatar

Féminin Messages : 137
Age : 35
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: les styles traditionnels de méditation   Dim 21 Juil - 10:21

je voudrais rajouter quelque chose ^^

la méditation zen est idéale pour les personnes qui ont du mal à se concentrer et à méditer:

assis en tailleur, les mains réunies au niveau du nombril comme si vous teniez un oeuf, assez fort pour le maintenir, assez doux pour ne pas le briser.
La particularité de cette méditation c'est que vous n'avez pas à concentrer votre esprit sur quoi que ce soit, ou le vider AVANT de méditer. Le seul effort consiste à ne pas bouger d'un cil. C'est là le seul effort de concentration....
Et c'est bougrement efficace ! Si dans les premiers instants l'esprit cavale dans tous les sens, très vite, le fait de devoir rester parfaitement immobile calme le mental de lui-même et impose le calme. Le vide se fait tout seul, par la conscience que l'on prend de son corps. Ne pas bouger du tout, du tout est difficile. Tenir 15 minutes est déjà très bien! ^^

Cette méditation est à mon sens une très bonne base de départ, surtout pour les personnes qui n'ont que peu d'affinités avec les chakras ou du mal à visualiser. Elle permet de s'ancrer et de calmer son esprit tout en disciplinant le corps et la volonté.

(bon, ensuite, quand on passe les échelons du zen, ça devient plus complexe mais je ne donne ici que les bases applicables à tous ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esotericcross.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les styles traditionnels de méditation   

Revenir en haut Aller en bas
 
les styles traditionnels de méditation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pendant ma méditation, mon corps devient lourd et j'ai l'impression que je vais m'évanouir.
» Méditation dominicale : De la richesse
» Méditation à l'abbaye d'Orval.
» Méditation de Powa pour le moment de la mort
» Une méditation pour aujourd'hui mardi 13 octobre 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de La Wicca :: Pratique :: Méditation-
Sauter vers: