AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Précautions d'emploi de la phytothérapie et de la magie verte - A lire absolument

Aller en bas 
AuteurMessage
Ulysse

avatar

Masculin Messages : 68
Age : 31
Localisation : St-Etienne, France

MessageSujet: Précautions d'emploi de la phytothérapie et de la magie verte - A lire absolument   Mer 27 Avr - 2:43

Avant d'entrer dans le vif du sujet, et même si cela sonner pour beaucoup comme une évidence, je voudrai attirer votre attention sur les risques que la magie verte et phytothérapie peuvent comporter.

Pardonnez d'avance le ton alarmiste que je vais prendre, mon but est simplement de vous encourager à une vigilance extrême.
La magie verte et phytothérapie ne sont pas un jeu. Certaines plantes sont mortelles, d'autres toxiques.
Bref, naturel ne ne signifie pas "sans danger".

Ne sombrez pas pour autant dans la paranoïa, si votre "potion" se limite à un mélange de carotte, de tomate, et de persil, vous prenez peu de risque. Quoi que ... Par exemple, je sais que les personnes souffrant d'un cancer ne doivent pas consommer de jus d'orange car cela entre en conflit avec les médicaments anti-cancereux. Cela montre bien comment quelque chose d'anodin peut-être extrêmement dangereux.
Bref, avant de vous lancer, prenez le temps de lire les quelques conseils qui suivent :

Assurez vous toujours, avant de l'utiliser, qu'une plante n'est pas toxique.
Avant d'utiliser une plante, assurez vous que vous ne vous trompez pas. Certaines plantes non-toxique et leur équivalent toxique -voir mortel- se ressemblent comme deux gouttes d'eau. Si vous avez le moindre doute ne l'utilisez pas avant de l'avoir montrer à un pharmacien ou à un ami qui s'y connait suffisamment pour écarter tout doute.

Certaines plantes peuvent aussi être toxique à forte dose. Si une dose est indiquée respectez là.

Enfin, ne vous limitez pas aux informations figurant sur ce forum (et les autres), ou sur internet. N'importe qui peut y écrire n'importe quoi.
Méfiez vous également des livres, n'importe qui (quasiment) peut écrire un livre et se faire publier. De même, une coquille est vite arrivée.
Bref, multipliez vos sources d'informations, et n'hésitez pas à vous assurer de la non-toxicité d'une plante auprès de votre pharmacien, on n'est jamais trop prudent en matière de santé !

Si vous suivez un traitement, assurez vous également que les plantes que vous désirez utiliser n'entre pas en conflit avec son principe actif
(c'est l'exemple du jus d'orange et des anti-cancéreux).

Si vous rencontrer des problèmes de santés ou observez des effets secondaires suite à la prise d'une "potion" de votre confection n'attendez pas pour consulter un médecin.

Ci-dessous la reproduction de l'article figurant sur wikipedia sur les risques pouvant être lié à la phytothérapie :
Citation :
Précautions d'emploi de la phytothérapie
Certaines plantes contiennent des principes actifs qui peuvent être extrêmement puissants, d'autres sont toxiques à faible dose. Le fait que l'on n'utilise que des plantes ne signifie pas que cela est sans danger, la culture libre de certaines plantes est interdite dans certains pays, le cas le plus courant étant le pavot dont la culture est réglementée en France et destinée à la seule industrie pharmaceutique.

La pharmacologie reconnaît l'action bénéfique de certaines plantes et s'attache donc à extraire le principe actif de ces plantes. La consommation « brute » de la plante induit la consommation d'autres produits contenus dans la plante que le principe actif, ne permettant ainsi pas de connaître la dose exacte de principe actif ingéré entraînant un risque de sous-dosage ou de surdosage. Pour certains médecins phytothérapeutes, les autres principes vont atténuer les effets secondaires en entrant en interaction. Un exemple : la distillation de la lavande permet de dénombrer plus de 200 molécules différentes, dont des cétones et coumarines, dont la toxicité est moindre que s'ils étaient utilisés seuls.

La composition d'une plante peut varier d'un spécimen à l'autre, dépendant du terrain, des conditions de croissance, humidité, température, ensoleillement, qui vont déterminer ce que l'on appelle en aromathérapie le chémotype.

De même, il ne faut pas utiliser des plantes d'origine douteuse, puisque les facteurs de pollution, la cueillette et les méthodes de conservation, de stockage… peuvent altérer les propriétés des plantes.

Il convient d'éviter les plantes sèches vendues sous sachet transparent car la lumière altère en partie leurs propriétés.

(...)

Erreur de fabrication
À titre d'exemple, une préparation pour tisane amaigrissante, vendue en pharmacie, a ainsi fait des victimes au début des années 1990 : une erreur de traduction a inclus une plante de la famille des aristoloches, très dangereuse, qui a entraîné des insuffisances rénales majeures et des cancers chez 110 personnes en Belgique.

Interaction
La prise simultanée de plantes médicinales et de médicaments peut entraîner l'interaction des deux remèdes et l'apparition d'effets secondaires, parfois graves. Par exemple, le millepertuis peut inhiber l'effet de médicaments comme la digoxine, la théophylline, les anticoagulants à base d'anti-vitamine K, des contraceptifs oraux et certains antidépresseurs, ou d'autres moins utilisés comme la ciclosporine, des traitements contre l'infection à VIH (sida) comme l'amprénavir ou l'indinavir, ou certains anticancéreux.

Naturel ne signifie pas bénéfique
Notons enfin que certains présentent la phytothérapie comme méthode « naturelle ». Cet argument du naturel est souvent de type publicitaire ou d'effet de mode jouant sur une ambiguïté : naturel égalerait « bénéfique » et « inoffensif » (alors que la nature n'est ni bonne ni mauvaise, la mort, la maladie, les venins ou les toxines étant naturels…). On estime que 5 % des intoxications sont dues aux plantes, parfois par des préparations phytothérapiques comme les aconits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesitedelawicca.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Elya   Mer 27 Avr - 4:14

Je me renseigne sur l'aroma-thérapie (huiles essentiels) et c'est vrai qu'il y a tellement de plantes qui se resssemblent, qu'il faut faire attention. J'ai déjà tout le matériel, y compris certaines plantes mais je prefere bien vérifier les différentes sources (quantité, lieu de la plante où elle a était trouvé, ....). Comme tu le dis, il faut faire attention. Perso je ferai ceux qui existe déjà pour m'entraîner. Comme ça c'est plus facile pour comparer.

Ce forum est très intéressant, j'adore. Bonne continuation à toi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Précautions d'emploi de la phytothérapie et de la magie verte - A lire absolument   Ven 29 Avr - 1:31

s'est pour sa que je passe presque 2h a chercher des sources d'information sur une plante avant de l'utiliser et je ne me fournie uniquement au vendeur pres de cher moi en lui demandant conseil si j'ai des doute
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Précautions d'emploi de la phytothérapie et de la magie verte - A lire absolument   

Revenir en haut Aller en bas
 
Précautions d'emploi de la phytothérapie et de la magie verte - A lire absolument
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Précautions d'utilisations en phytothérapie et avertissement
» La Phytothérapie : soigner par les plantes
» Lexique de Phytothérapie
» Qu'est-ce que la Phytothérapie?
» Les vertus des plantes - la Phytothérapie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum de La Wicca :: Etudes :: Les plantes et les cristaux :: Plantes-
Sauter vers: